Emailing ou réseaux sociaux ?

Emailing ou réseaux sociaux ?

Faut-il choisir entre réseaux sociaux et emailing pour développer sa visibilité ? Les 2 pratiques peuvent être utiles dans une stratégie de marketing digital mais encore plus si elles travaillent ensemble. Combiner ces deux supports permettrait d’augmenter son audience et la portée de ses communications.

Vers une convergence des outils

L’essor des réseaux sociaux multiplie les possibilités d’atteindre ses objectifs marketing et de toucher de nouveaux prospects. Quant à l’emailing, il permet d’avoir de très bons retours si la base de contacts est qualifiée. En combinant ces deux supports on peut obtenir des résultats encore plus impactants :

  • Cela permet de promouvoir chaque support à travers l’autre
  • Les parcours clients sont de plus en plus orientés vers le data, ce qui permet de suivre le contact et de le qualifier
  • On peut lier l’emailing aux réseaux sociaux, en passant par le site web, pour récupérer des contacts qualifiés

Les réseaux sociaux : un bon point de collecte d’adresses email

Les réseaux sociaux peuvent servir de point de collecte d’adresses email. Plusieurs façons de récupérer ces adresses sont possibles :

# Inclure un CTA dans les réseaux sociaux

Que ce soit dans la bio du compte social ou dans le flux d’actualités, un appel à l’action peut toujours aider à récupérer des adresses email.

  • Offrez des contenus à forte valeur ajoutée en l’échange d’un email.
  • Utilisez le mot « gratuit » dans l’URL du lien pour inciter au clic encore plus.
  • Mettez en avant le post qui contient le CTA, dans la bio du compte (Twitter, Instagram, Pinterest) ou même dans l’image de couverture de la page Facebook. Sur Facebook on a également la possibilité de créer un CTA pour s’inscrire à la newsletter ou même un formulaire de contact via les applications ou Facebook Ads.
  • Poster dans des groupes Facebook
  • Poster dans les communautés Google+
  • Poster dans la description de la page Linkedin ou dans des groupes thématiques
  • Créer une vidéo sur Youtube en incluant un CTA

# Exporter ses contacts Linkedin

#Offrez un contenu qui pourrait intéresser vos abonnés exclusivement par email

On peut, par exemple, imaginer la mise en place d’un cours par email ou des e-books / livres blancs en téléchargement.

#Créer un quiz / jeu concours

Cette pratique permet de récupérer rapidement des données qualifiées.

L’emailing au service des réseaux sociaux

L’emailing peut lui aussi servir les réseaux sociaux. On peut renvoyer vers les réseaux sociaux en mettant des boutons dans le corps de l’email ou même promouvoir une action qui se passe sur les réseaux sociaux.

Selon l’étude EMA BtoB – Email Marketing Attitude 2016, à réception (et ouverture) des emails publicitaires 14% des professionnels se connectent sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook et Twitter, on a même la possibilité d’importer sa base de contacts pour réaliser une campagne d’acquisition ciblée. Une fois la base importée, la plateforme va chercher tous les profils correspondant aux adresses email fournies pour faire apparaître les publicités dans leur fil d’actualités.

Quelques chiffres clés

 

Audience : 

 

Nombre d’utilisateurs dans le monde

 

Supports publicitaires qui incitent à visiter un site web :

Emailing

 

Clients & Prospects

 

25.9 millions en 2009*

 

 

52% (BtoC)* / 55% (BtoB)**

Réseaux sociaux

 

Clients & Prospects

 

31 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Facebook***

 

22% (BtoC)**

*Selon Arobase.org
**Selon études EMA 2016 éditée par la SNCD
***Selon Le Figaro

A l’ère des réseaux sociaux, l’emailing semble une pratique obsolète. Les études montre que l’emailing n’est pas mort mais qu’il peut être encore plus impactant s’il es utilisé en synergie avec les autres supports digitaux.

Pourquoi faut-il passer son site en HTTPS ?

Pourquoi faut-il passer son site en HTTPS ?

La sécurisation sur le web est une priorité pour Google, comme annoncé sur son blog officiel. Son souhait est de faire d’Internet un lieu plus sûr et de veiller à ce que les sites web qui sont accessibles via la recherche Google soient sécurisés.

Les sites qui collectent et traitent des informations sensibles seront obligés de passer en HTTPS pour rester visibles sur Google. De plus, le navigateur Chrome va indiquer les sites qui n’utilisent pas le protocole HTTPS comme non-sécurisés.

Qu’est-ce que le HTTPS ?

Le HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure), également appelé HTTP sur TLS, est un protocole de transfert sécurisé d’informations entre un site web et l’ordinateur d’un internaute.  D’après Google, ce protocole assure l’intégrité et la confidentialité des données. Trois niveaux de protection sont offerts par le TLS (Transport Layer Security) :

  • le chiffrement (protège des interceptions illicites) : sur un site e-commerce c’est un élément de réassurance notamment au moment du paiement
  • l’intégrité des données (détecte si les données ont été modifiées ou corrompues)
  • l’authentification (prouve qu’on est sur le bon site web).

Qu’est-ce que cela implique ?

Activer le protocole HTTPS sur un site implique l’obtention d’un certificat de sécurité, qui est délivré par une autorité de certification. Une fois le certificat obtenu, il faudra déplacer le site vers sa version sécurisée HTTPS. Quelques bonnes pratiques pour aider les webmasters à passer les sites en HTTPS ont été mises à disposition par Google ici.

Quelle incidence pour les sites web ?

L’impact sur le référencement

D’après Google, l’impact ne sera pas très important sur le classement des sites. Vu qu’il s’agit d’un déplacement de site avec changement d’URL, on peut constater d’éventuelles fluctuations au cours du processus.

Il est vrai aussi que le passage d’un site web en HTTPS  peut lui permettre de gagner quelques places dans le classement mais le changement n’est pas flagrant. A court terme, cet indicateur n’a pas plus d’importance que d’autres.  L’aspect qualitatif d’un site reste le critère le plus important pour le référencement. A long terme, il est possible que Google attribue une place plus importante à la sécurisation des sites pour encourager les propriétaires de sites  à passer au protocole HTTPS.

L’impact sur l’image de marque

Outre le SEO, l’image de marque peut être affectée suite aux alertes de sécurité générées par le navigateur au moment de la consultation du site.

Les sites qui collectent des données sensibles, personnelles, comme les données bancaires, et qui n’utilisent pas le protocole HTTPS n’inspire pas confiance. Les internautes sont plus rassurés en navigant, par exemple, sur un site e-commerce dit « sécurisé », vu qu’il comporte des transactions monétaires.

 

Dans le but de protéger votre site web, notre agence vous propose des packs de sécurisation en fonction de vos besoins et objectifs.

Augmenter son taux de conversion grâce à une page d’atterrissage optimisée

Augmenter son taux de conversion grâce à une page d’atterrissage optimisée

Le processus de conversion d’une page d’atterrissage n’est pas un processus linéaire, il est surtout piloté par vos prospects. Une bonne structuration de votre page d’atterrissage et la prise en compte des comportements de vos cibles, sont les deux alliés pour un taux de conversion optimal.

Bien structurer les éléments de la page

1. Un titre (headline) accrocheur

Un titre puissant doit être accrocheur tout en exposant le bénéfice de votre offre. Il doit inciter le visiteur à en savoir plus sur votre proposition.

2. Une proposition de valeur claire, explicite et unique

Le visiteur doit pouvoir comprendre votre proposition, il faut lui donner suffisamment d’explications sur le produit/service présenté. La proposition de valeur doit être spécifique (mettre en avant ses atouts) et être la plus unique possible (comparer son positionnement aux ceux de ses principaux concurrents). Une analyse concurrentielle s’impose notamment pour :

  • Estimer ce que vous faites bien,
  • Trouver ce que peut être amélioré,
  • Corriger les éventuelles erreurs/problèmes,
  • Déterminer ce que vous différencie de vos concurrents.

3. Un appel à l’action et uniquement un

Pour ne pas dérouter vos visiteurs, n’utilisez qu’un seul appel à l’action. Plus vous donnez d’options à vos visiteurs, moins il y a de chances qu’ils passent à l’action. Par exemple, si vous souhaitez vendre un produit mais vous offrez aussi un e-book en téléchargement vous risquez de perturber votre visiteur.

Anticiper les comportements de votre cible

Une bonne méthode pour anticiper les comportements de sa cible est la méthode des personas. Cette méthode permet d’inclure l’utilisateur dans le processus de conception. En créant des archétypes de vos cibles, vous vous centrez sur leurs objectifs et aptitudes. Ainsi, vous arriverez à avoir une perception réaliste de ce que veulent et peuvent faire vos cibles.

Identifier et résoudre les problèmes de votre page d’atterrissage

En vous mettant à la place de vos visiteurs, faites des hypothèses sur le chemin qu’ils vont parcourir afin de trouver des possibles failles techniques ou des problèmes liés à votre contenu et/ou design. Pour résoudre ces problèmes, vous pouvez les traiter soit immédiatement (bugs techniques, erreurs dans le contenu,..) soit tester de nouvelles idées (faire des A/B tests par exemple).

La page d’atterrissage : la clé pour améliorer votre taux de conversion

Une campagne réussie ne veut pas dire uniquement taux d’ouverture et de clics élevés mais surtout un bon taux de conversion. Et cela passe forcément par la page d’atterrissage. Si son contenu arrive à offrir une très bonne expérience utilisateur, alors son succès est garanti.

L’emailing en BtoB : les bonnes pratiques pour une prospection efficace

L’emailing en BtoB : les bonnes pratiques pour une prospection efficace

Pour une prospection efficace en BtoB, il faut s’adapter aux comportements et usages de sa cible. Selon l’étude “EMA BtoB – Email Marketing Attitude 2016” menée par la SNCD, 47% des professionnels reçoivent chaque jour entre 20 et 50 emails et pour 31% d’entre eux, de 5 à 10 sont publicitaires.

Alors comment faire pour attirer l’attention de son destinataire ? Quelles sont les bonnes pratiques pour prospecter efficacement en BtoB ? Focus sur quelques points essentiels à prendre en compte lors de la réalisation de la campagne.

Soigner sa stratégie

Bien définir ses objectifs et le profil de ses cibles dès le départ est essentiel. La définition du profil du client idéal vous permettra par la suite de mieux vous présenter et mettre en avant la valeur ajoutée de votre offre.

L’étude de la SNCD montre qu’un email publicitaire BtoB est ouvert par les professionnels principalement pour s’informer (59%), découvrir des nouveautés (33%), faire de la veille concurrentielle (26%), profiter d’offres promotionnelles (13%).

Bien préparer sa liste de prospects

La collecte de contacts est cruciale. Évitez les achats de bases sur Internet, car la plupart ne contiennent pas de contacts qualifiés. Appuyez-vous sur les réseaux sociaux professionnels pour constituer et tenir à jour votre base. Vous avez la possibilité de télécharger la liste de vos contacts ou de faire de la publicité ciblée. Vous pouvez, par exemple, offrir un guide ou livre blanc en échange d’une adresse email.

Personnaliser l’expéditeur et l’objet

La confiance et la connaissance de l’expéditeur est primordiale pour l’ouverture d’un email publicitaire, suivies de la pertinence de l’objet. La personnalisation de l’objet est également un facteur d’ouverture important. Utilisez plutôt le nom de l’interlocuteur principal en expéditeur que celle de l’entreprise pour donner un côté humain et créer ainsi une relation de confiance avec votre destinataire.

Trouver le meilleur moment d’envoi par rapport à sa cible

On entend souvent dire que le meilleur moment pour envoyer un email professionnel est le mardi ou le jeudi matin. En fonction du profil de votre cible (poste occupé, secteur d’activité, etc.) on peut tester d’autres jours de la semaine pour déterminer ce qui marche mieux pour chaque cible.

En ce qui concerne les créneaux horaires de consultation de la messagerie professionnelle, l’étude SNCD montre qu’elle est consultée sur ordinateur entre 9h et 19h tandis que sur smartphone et tablette elle est consultée entre 7h et 9h et après 19h.

Prendre en compte les terminaux utilisés

Même si l’ordinateur reste le dispositif le plus utilisé dans la consultation de la messagerie professionnelle (97%), la prise en compte du responsive design est importante pour ceux qui sont en déplacement et consultent leur messagerie sur un dispositif mobile.

L’emailing : un outil très efficace dans la prospection digitale en BtoB

L’emailing est un des leviers marketing les plus utilisés dans la prospection digitale en BtoB. Envoyé au bon moment et à la bonne personne, il peut être très efficace dans la création de la demande, le développement de la relation avec les clients et leur fidélisation. Il a un rôle majeur dans la stratégie marketing d’une entreprise, car il permet de transmettre de l’information commerciale utile et pertinente à forte valeur ajoutée (sur les sujets qui concernent le secteur d’activité du prospect).