Les règles à respecter pour la rédaction web

Les règles à respecter pour la rédaction web

La rédaction sur le web requiert une technicité d’écriture et exige le respect d’un certain nombre de règles. Chaque contenu écrit doit répondre aux spécificités de lecture sur internet. Cet article livre les règles à adopter, lorsque vous rédigez sur un site ou une application mobile.

Prendre en compte les publics cibles

Avant de vous lancer dans la rédaction, prenez en compte vos publics cibles. Il est important de savoir à qui vous vous adressez. Connaître votre lectorat vous permet de préciser le ton et le vocabulaire, de choisir un point de vue et un genre (brève, dossier, portrait, etc.). Lorsque vous traitez un sujet choisissez toujours un angle de traitement.

 

 

Les comportements de lecture

Les rédacteurs doivent adapter leurs écrits aux habitudes de lecture propres au web. Ils doivent par conséquent tenir compte de la lecture en F et de la ligne de flottaison, deux spécificités de la lecture sur internet.

La lecture sur le web : la lecture en F

Sur internet, la lecture se fait en F, et non en Z. Le regard du lecteur part d’en haut à gauche de l’écran. Puis, soit il balaie l’écran horizontalement, soit verticalement. Que signifie ce type de lecture ?

  • La lecture horizontale révèle que l’internaute s’intéresse au contenu dans son intégralité.
  • Alors que la lecture verticale indique qu’il cherche une information.

Jakob Nielsen, un chercheur américain qui s’intéresse aux comportements d’usages des internautes, démontre qu’ils ne lisent pas les articles, mais les scannent, comme nous l’indique 24h de rédaction.

La ligne de flottaison

Cette ligne virtuelle représente l’espace vu par un internaute sans avoir à scroller. Le lecteur accorde plus d’attention au contenu au-dessus de cette ligne de flottaison.

C’est pourquoi vous devez les retenir, les intéresser très rapidement. En effet, le taux d’attention d’un internaute est très court. Il est de 8 secondes seulement, comme le dit l’étude de Statistic Brain.

 

Les principes d’écriture

Chaque support a ses codes d’écriture. Le web n’échappe pas à ce principe et a ses propres règles à suivre.

Adoptez la pyramide inversée

Pyramide_inversée

Sur le web, commencez toujours par les informations essentielles au début, puis développez-les. Les premiers paragraphes doivent contenir les informations cruciales, puisque vous devez vite les interpeller.

La méthode des 5W

Fréquemment utilisé pour la rédaction sur internet, ce procédé consiste à définir et à délimiter votre sujet en début d’article. Insérez dans les premiers paragraphes la réponse aux 5W.

Les 5 W : Who ? Why ? When ? What ? Where ? – Qui ? Pourquoi ? Quand ? Quel est le sujet ? Ou ?

Structurez, c’est la clé !

Avant de vous lancer dans la rédaction, lister d’abord les points que vous voulez aborder. Cette technique vous oblige à hiérarchiser votre information par ordre d’importance. Et facilite l’application de la pyramide inversée.

Soignez vos titres

  • Ne dépassez pas les 10 mots dans votre titre. Au-delà de ce chiffre le titre devient trop long.
  • Soyez clair ! Le titre doit être transparent. À sa lecture, l’internaute sait ce dont traite votre paragraphe.
  • Multipliez les points d’entrée de votre article. Comme nous l’avons vu, les internautes lisent aussi en vertical. Bien titrer votre texte permet à la fois de structurer et d’aérer votre contenu. N’hésitez pas à mettre des titres et des intertitres.

Utilisez des mots et des phrases courtes

La ponctuation a un rôle capital dans la lecture. Sur le web, les internautes sont “paresseux”. Pensez qu’une idée = une phrase. Les longues phrases demandent plus d’efforts de mémorisation et de compréhension, il faut donc les éviter !

L’empire de l’orthographe

Avant de publier relisez-vous et demandez une relecture. Les fautes ont un mauvais impact sur l’image de votre entreprise, marque. Ces erreurs peuvent vous faire perdre une vente/partenariat. Il est plus difficile de démontrer votre expertise et votre sérieux avec un texte bourré de fautes ! Un document de qualité est toujours apprécié.

 

Le contenu

referencementLorsque vous rédigez, pensez référencement

Une fois le sujet défini et délimité, exploitez ses synonymes et recourez au champ lexical du thème abordé. L’objectif est d’optimiser votre texte pour améliorer votre référencement naturel (SEO) et ainsi augmenter votre trafic. Pour être lu, il faut être visible auprès des moteurs de recherche. Placez donc vos mots-clés en respectant une certaine densité pour que votre texte soit cohérent.

 

 

Intégrez des liens, des données factuelles pour enrichir votre rédaction

Identifier et intégrer des liens internes et/ou externes pour parfaire votre contenu. Ne prenez pas n’importe quelle source. Insérez des liens pertinents pour donner du crédit à votre texte.

  • Pour enrichir votre texte : identifiez les liens internes et/ou externes et mesurer leurs pertinences + utilisez des chiffres + des exemples : cela donne du crédit à votre contenu. Pour l’intégration de lien, ne mettez pas “Cliquez ici”, donnez plutôt un titre court à votre lien.
  • Les données factuelles, les repères spatio-temporels donnent du poids à votre article. Si vous en possédez, exploitez-les pour vous donner du crédit.
  • Citez vos sources.

 

Soignez la forme

Si votre contenu sort sous la forme d’un bloc, sans relief, sans mises en avant vous allez perdre votre audience. Quelques conseils pour donner envie de lire à vos futurs lecteurs.

  • Aérez votre texte
    • Intégrez des illustrations
    • Structurez votre texte, par le biais notamment des titres
    • Faites ressortir les informations importantes en stylisant le texte : utilisez le gras, l’italique, etc.
    • Faites des paragraphes courts
  • Mettez le chapo en gras
  • Écrivez les chiffres en chiffres, et non en lettres
  • N’employez pas le passif et évitez le passé-composé
  • Arrêtez d’utiliser le “etc…” Choisissez. C’est soit “etc.” soit “…”

 

Pour être lu, il faut être vu !visibilite oeil

Pour finir, votre site doit être en responsive pour s’adapter aux différents supports (tablettes, mobiles, etc.). Dorénavant le temps passé sur mobile dépasse déjà, pour certains sites, le desktop, comme nous le voyons sur Google Analytics pour certains de nos clients, et comme nous l’avance le Blog du Modérateur. Il est dès lors essentiel d’adapter votre site pour être lu et fidéliser vos lecteurs.

 

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.
2 pratiques à oublier sur les réseaux sociaux

2 pratiques à oublier sur les réseaux sociaux

Quelles pratiques désintéressent et désengagent vos audiences sur les réseaux sociaux? Retour sur deux pratiques qui déplaisent aux internautes et leurs conséquences sur votre visibilité.

1- Les posts qui suscitent peu d’intérêt

Depuis peu, un de nos clients relaie des posts d’une page Facebook d’un de ses partenaires. Ces posts promeuvent des produits que vend notre client. Par rapport aux posts habituels ces publications ont généré un engagement quasi-nul. Hors le non-engagement de la part des fans entraîne :

  • Une baisse du reach : c’est-à-dire une diminution de la visibilité de la page auprès des internautes.

Afin de ne pas perdre ce reach, il faut cesser la publication de ces posts, ou en changer la forme. Dans la mise en place de votre stratégie éditoriale il est utile, voire nécessaire d’incorporer des posts commerciaux. Mais il faut surveiller s’ils fonctionnent, si le format adopté est le bon (vidéo, photo, article, le ton…).
Il est également impératif de respecter un certain ratio. Faire uniquement ou majoritairement des posts promotionnels est une pratique à éviter! Utilisez plutôt la règle des tiers :

  • 1 post promotionnel
  • 1 post curation, issu de la veille
  • 1 post personnel

Cette règle n’est absolument pas immuable, elle vous donne une idée des contenus à éditer. Chaque stratégie éditoriale doit déceler l’équilibre entre les divers types de contenus à créer et à partager.

2- Une fréquence trop élevée de publication

Une autre pratique récurrente est une fréquence trop élevée de publication. Publier trop fréquemment risque de submerger votre audience et de la désintéresser. Cette pratique peut entraîner :

  • Un désintérêt de vos followers
  • Une perte d’abonnés
  • Être considéré comme « spam »

Il n’y a pas de règle universelle sur le nombre autorisé, il faut surveiller l’engagement, la portée de vos publications, le nombre d’abonnés.

Les indicateurs de suivi : un outil indispensable

Ainsi, pour savoir si vous allez dans la bonne direction, il est indispensable de mettre en place des indicateurs de suivi de stratégie médias sociaux afin de voir :

  • Les posts qui fonctionnent
  • Les posts à oublier
  • La fréquence de publication
  • L’évolution de l’engagement

Le suivi d’une stratégie médias sociaux est primordial. Pour en savoir plus, visitez la page Suivi et Analyse.

 

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.

[Infographie] Prospecter sur Linkedin

Le social selling est la méthode qui fait mouche depuis un certain temps. Cette démarche consiste à se servir des réseaux sociaux pour détecter, accélérer, développer votre business. Il ne s’agit plus de faire du démarchage à l’aveuglette. Aujourd’hui, nous disposons d’outils comme Linkedin, qui permettent de développer les relations avant de passer à l’acte de vente. Hors, le relationnel est la clé de voûte pour un commercial.

Focus sur Linkedin

Linkedin est un réseau social professionnel (leader mondial) qui offre des opportunités pour développer votre activité commerciale. En croissance perpétuelle, c’est la vitrine de votre vie professionnelle. Vous pouvez l’utiliser pour obtenir un travail, construire, développer, enrichir votre affaire…
Ce service en ligne, c’est aussi une colossale base de données de plus de 467 millions de profils qui en fait un outil de démarchage idéal. Il vous permet de collecter suffisamment d’informations pour que votre démarchage soit toujours pertinent et utile.
Lorsque votre profil Linkedin est bien rempli, c’est un réel outil de vente.
Cet article aborde plusieurs points : nous faisons un état d’art avec quelques chiffres Linkedin, puis nous parlons de la façon dont vous pouvez créer des relations et développer votre réseau. Le dernier point dévoile comment se positionner en tant qu’expert dans votre domaine.

Linkedin en quelques chiffres :

  • Nombre de membres inscrits : 467 millions
  • Nombre de membres en France : 10 millions d’utilisateurs
  • Dans le monde, 1 professionnel sur 3 est membre de cette plateforme
  • 84% des CEO (terme qui éclipse le nom PDG) en B2B font appel aux réseaux sociaux dans leurs décisions d’achats
  • 13% des utilisateurs Linkedin ne possèdent pas de comptes Facebook, 59 % ne visitent pas Twitter
  • Près de 78% des entreprises utilisant les réseaux sociaux dépassent leurs concurrents
  • 40% des utilisateurs accèdent chaque jour à Linkedin
  • 13 % des utilisateurs consultent ce réseau professionnel plusieurs fois par jour
  • 65% des acheteurs en B2B se servent des réseaux sociaux pour avoir des informations sur le vendeur
  • 95% orientent leurs choix sur le vendeur qui a livré du contenu pertinent

Focus les fonctionnalités utiles pour la prospection

1-L’ode aux contacts

Augmentez votre visibilité en développant des relations sur Linkedin avec ces quelques éléments.

  • Vous pouvez trouver des contacts grâce à la recherche avancée, qui est extrêmement efficace. Elle vous permet de sélectionner de multiples critères comme les noms des entreprises, les zones géographiques, le type de secteur etc.
  • Visitez des profils Linkedin augmente votre visibilité. En effet, chaque profil est averti par une notification quand vous l’avez regardé.
  • Classez vos contacts. Cette plateforme offre la possibilité d’ordonner et de filtrer vos contacts par étiquette.
  • Utilisez les lieux d’échanges en intégrant des groupes et en interagissant avec les membres de ces groupes. C’est un point incontournable si vous désirez avoir une bonne visibilité. (voir dans le point 3)
  • Tirez avantage des mises en relation. Par exemple vous souhaitez entrer en contact avec Julie G. Elle est connectée à Bernard V,  membre de votre réseau Linkedin. Faites appel à Bernard V, pour vous présenter à Julie G.
  • Importez vos bases mails pour les ajouter à vos relations Linkedin.
  • Servez-vous de Sales Navigator pour prospecter. Avec cet outil (disponible seulement pour les comptes premium) vous avez la possibilité de commenter des articles qui vous plaisent et qui ne sont pas des connexions de premiers rangs. C’est un bon moyen d’entrer en contact.
  • Sauvegardez vos recherches. Linkedin vous donne la capacité de sauvegarder 10 recherches d’emplois et 3 recherches de personnes.
  • Exportez vos relations sur Linkedin lors d’opérations emailing pour entrer en contact avec toutes vos relations.

2-Faites vous connaître

Renforcez votre réputation, et démontrez votre expertise grâce à cette plateforme en ligne.

  • Utilisez l’In Mail. Messagerie de Linkedin, c’est un moyen efficace de passer le cap du standard. Elle offre la possibilité de contacter de front les décisionnaires que vous voulez atteindre.
  • Suivez l’actualité de vos cibles pour bâtir des relations et échangez ! C’est une bonne manière d’en savoir plus sur vos cibles.
  • Sponsorisez vos publications, créez des encarts publicitaires avec Linkedin Ads qui offre un ciblage très précis grâce à ses choix multicritères. Notez toutefois que la publicité sur Linkedin est plutôt chère.

3-Créez du contenu pertinent et échangez pour faciliter votre prospection

Créer une relation de confiance entre professionnels augmente votre capital social.

  • Valorisez votre offre. Ce réseau social professionnel autorise la publication de vidéos, documents (etc). C’est un bon support de communication pour mettre en avant vos réalisations ou pour faire la démo d’un de vos produits.
  • Ajoutez des compétences et recueillez des recommandations. Elles feront poids lorsque vous démarcherez une entreprise ou une personne.
  • Tirez avantage des communautés d’experts, les groupes. Lorsque vous êtes dans un groupe vous avez la capacité d’envoyer des messages aux membres de ce groupe sans être connecté avec ces personnes. Les demandes de connexion, pour des personnes appartenant au même groupe que vous, ont des taux de réponses favorables plus élevés (+ de 70% des cas).
    N’hésitez pas à en fonder un sur un sujet pertinent lié à votre domaine. Les groupes sont des bons moyens pour s’introduire comme leader d’opinion. Invitez des personnes (selon les critères que vous définirez) à participer  à votre groupe. Le nombre d’invitation que vous pouvez envoyer dépend entre autres de la taille de votre groupe.
  • Créez des pages vitrines. Ce sont des pages affiliées à celle de votre entreprise. Au sein de ces pages vitrines promouvez vos réalisations, vos offres.

En somme, utilisez Linkedin vous permet

  • de créer un réseau, des relations, des groupes de discussion
  • de construire une notoriété : expertise, savoir-faire, crédibilité, réputation, influence
  • de dénicher des opportunités commerciales, des prospects et des clients

Attention toutefois au temps passé sur Linkedin par ses membres. Il est bien moindre que sur des réseaux comme Facebook ou encore Twitter.

Infographie : Prospectez avec Linkedin

infographie prospecter sur linkedin

Sources :
BtoBmarketers
C-Marketing
Forbes

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.
Les nouvelles mises à jour des vidéos Facebook

Les nouvelles mises à jour des vidéos Facebook

Facebook a opéré de nouveaux changements qui concernent le visionnage des vidéos Facebook. Format populaire depuis quelque temps, ces mises à jour visent à renforcer l’expérience vidéo, selon Facebook.

Activation du son des vidéos dans votre fil d’actualité

Cette fonctionnalité peut être désactivée dans les réglages. De plus, le son sera coupé si votre téléphone est en silencieux.

Visionnage de vidéos tout en scrollant sur votre fil d’actualité

Il est possible de minimiser la vidéo que vous êtes en train de regarder  dans un coin de votre écran. Pour ce faire, il suffit de la glisser dans un coin de votre mobile. De cette façon, vous pouvez continuer à naviguer au sein de votre « news feed ».

Création d’une application Facebook Vidéo

Une étude réalisée par Facebook a démontré que les internautes sont à la recherche de plus d’options auprès des vidéos Facebook. C’est pourquoi ils ont créé une nouvelle application qui sera bientôt disponible sur Apple TV et d’autres plateformes. Qu’apporte cette application ?

  • Les vidéos visionnées le seront sur un écran plus grand
  • Vous pourrez également visionner les vidéos Facebook sur votre TV
  • Des vidéos vous seront proposées, selon vos intérêts
  • Il sera possible de regarder des vidéos que vous avez enregistrées, et de revoir toutes les vidéos que vous avez vues, partagées ou téléchargées.

Changement de format, ils optent pour les vidéos verticales

Les vidéos ne seront plus seulement présentées en format 16:9. Elles apparaîtront sous le format portrait dans le fil d’actualité Facebook, sur téléphone uniquement.

 

 

 

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.
Lancement du site ic-signalétique

Lancement du site ic-signalétique

Découvrez notre nouveau site internet : IC-signalétique. IC signalétique est l’un des trois pôles d’Image & Communication. En le parcourant, vous remarquerez un site internet plus clair et plus précis.
Ce site affiche que nous accompagnons tous vos projets de l’étude à la pose.
Notre expérience de plus de 20 années dans  la signalétique, l’expertise de nos graphistes et la maîtrise de nos techniciens nous permettent d’appliquer notre savoir-faire sur-mesure pour :

  • étudier votre projet
  • concevoir la création
  • poser les installations

Notre nouveau site, uniquement consacré à la signalétique permet de faire un focus sur l’ensemble des prestations et produits avancés par IC signalétique. Chaque fiche produit est construite selon le même schéma. En arrivant sur un produit nous y découvrons une fiche technique claire. Cette dernière comprend une à plusieurs photos du produit ainsi qu’une description détaillée, et quelques exemples de réalisations.

Exemple d’une fiche produit de l’un de nos produits phares : le kakémono.
kakemono enrouleur fiche produit

Sur tous les produits inscrits sur ce site web, les caractéristiques techniques sont mises en avant, s’ensuivent les exemples de réalisations. Ces modèles montrent différentes réalisations afin de révéler aux internautes quelques-unes de nos conceptions graphiques.
Lien vers la fiche Kakémono

 

Image & Communication regroupe 3 pôles : pôle web, pôle création, pôle signalétique. Cette complémentarité de compétences, de métiers et de technicités nous permet de proposer une offre plus large à nos clients. Un de nos clients, Maison Beauhaire a fait appel à Image & Communication pour :
  • Réaliser son identité visuelle, sa charte graphique et sa charte signalétique.
  • Concevoir, fabriquer et installer de la signalétique sur ces boutiques physiques

Cliquez ICI pour que vous soit dévoiler notre étude de cas projet Maison Beauhaire.

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.