Emailing ou réseaux sociaux ?

Emailing ou réseaux sociaux ?

Faut-il choisir entre réseaux sociaux et emailing pour développer sa visibilité ? Les 2 pratiques peuvent être utiles dans une stratégie de marketing digital mais encore plus si elles travaillent ensemble. Combiner ces deux supports permettrait d’augmenter son audience et la portée de ses communications.

Vers une convergence des outils

L’essor des réseaux sociaux multiplie les possibilités d’atteindre ses objectifs marketing et de toucher de nouveaux prospects. Quant à l’emailing, il permet d’avoir de très bons retours si la base de contacts est qualifiée. En combinant ces deux supports on peut obtenir des résultats encore plus impactants :

  • Cela permet de promouvoir chaque support à travers l’autre
  • Les parcours clients sont de plus en plus orientés vers le data, ce qui permet de suivre le contact et de le qualifier
  • On peut lier l’emailing aux réseaux sociaux, en passant par le site web, pour récupérer des contacts qualifiés

Les réseaux sociaux : un bon point de collecte d’adresses email

Les réseaux sociaux peuvent servir de point de collecte d’adresses email. Plusieurs façons de récupérer ces adresses sont possibles :

# Inclure un CTA dans les réseaux sociaux

Que ce soit dans la bio du compte social ou dans le flux d’actualités, un appel à l’action peut toujours aider à récupérer des adresses email.

  • Offrez des contenus à forte valeur ajoutée en l’échange d’un email.
  • Utilisez le mot « gratuit » dans l’URL du lien pour inciter au clic encore plus.
  • Mettez en avant le post qui contient le CTA, dans la bio du compte (Twitter, Instagram, Pinterest) ou même dans l’image de couverture de la page Facebook. Sur Facebook on a également la possibilité de créer un CTA pour s’inscrire à la newsletter ou même un formulaire de contact via les applications ou Facebook Ads.
  • Poster dans des groupes Facebook
  • Poster dans les communautés Google+
  • Poster dans la description de la page Linkedin ou dans des groupes thématiques
  • Créer une vidéo sur Youtube en incluant un CTA

# Exporter ses contacts Linkedin

#Offrez un contenu qui pourrait intéresser vos abonnés exclusivement par email

On peut, par exemple, imaginer la mise en place d’un cours par email ou des e-books / livres blancs en téléchargement.

#Créer un quiz / jeu concours

Cette pratique permet de récupérer rapidement des données qualifiées.

L’emailing au service des réseaux sociaux

L’emailing peut lui aussi servir les réseaux sociaux. On peut renvoyer vers les réseaux sociaux en mettant des boutons dans le corps de l’email ou même promouvoir une action qui se passe sur les réseaux sociaux.

Selon l’étude EMA BtoB – Email Marketing Attitude 2016, à réception (et ouverture) des emails publicitaires 14% des professionnels se connectent sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook et Twitter, on a même la possibilité d’importer sa base de contacts pour réaliser une campagne d’acquisition ciblée. Une fois la base importée, la plateforme va chercher tous les profils correspondant aux adresses email fournies pour faire apparaître les publicités dans leur fil d’actualités.

Quelques chiffres clés

 

Audience : 

 

Nombre d’utilisateurs dans le monde

 

Supports publicitaires qui incitent à visiter un site web :

Emailing

 

Clients & Prospects

 

25.9 millions en 2009*

 

 

52% (BtoC)* / 55% (BtoB)**

Réseaux sociaux

 

Clients & Prospects

 

31 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Facebook***

 

22% (BtoC)**

*Selon Arobase.org
**Selon études EMA 2016 éditée par la SNCD
***Selon Le Figaro

A l’ère des réseaux sociaux, l’emailing semble une pratique obsolète. Les études montre que l’emailing n’est pas mort mais qu’il peut être encore plus impactant s’il es utilisé en synergie avec les autres supports digitaux.

Les règles à respecter pour la rédaction web

Les règles à respecter pour la rédaction web

La rédaction sur le web requiert une technicité d’écriture et exige le respect d’un certain nombre de règles. Chaque contenu écrit doit répondre aux spécificités de lecture sur internet. Cet article livre les règles à adopter, lorsque vous rédigez sur un site ou une application mobile.

Prendre en compte les publics cibles

Avant de vous lancer dans la rédaction, prenez en compte vos publics cibles. Il est important de savoir à qui vous vous adressez. Connaître votre lectorat vous permet de préciser le ton et le vocabulaire, de choisir un point de vue et un genre (brève, dossier, portrait, etc.). Lorsque vous traitez un sujet choisissez toujours un angle de traitement.

 

 

Les comportements de lecture

Les rédacteurs doivent adapter leurs écrits aux habitudes de lecture propres au web. Ils doivent par conséquent tenir compte de la lecture en F et de la ligne de flottaison, deux spécificités de la lecture sur internet.

La lecture sur le web : la lecture en F

Sur internet, la lecture se fait en F, et non en Z. Le regard du lecteur part d’en haut à gauche de l’écran. Puis, soit il balaie l’écran horizontalement, soit verticalement. Que signifie ce type de lecture ?

  • La lecture horizontale révèle que l’internaute s’intéresse au contenu dans son intégralité.
  • Alors que la lecture verticale indique qu’il cherche une information.

Jakob Nielsen, un chercheur américain qui s’intéresse aux comportements d’usages des internautes, démontre qu’ils ne lisent pas les articles, mais les scannent, comme nous l’indique 24h de rédaction.

La ligne de flottaison

Cette ligne virtuelle représente l’espace vu par un internaute sans avoir à scroller. Le lecteur accorde plus d’attention au contenu au-dessus de cette ligne de flottaison.

C’est pourquoi vous devez les retenir, les intéresser très rapidement. En effet, le taux d’attention d’un internaute est très court. Il est de 8 secondes seulement, comme le dit l’étude de Statistic Brain.

 

Les principes d’écriture

Chaque support a ses codes d’écriture. Le web n’échappe pas à ce principe et a ses propres règles à suivre.

Adoptez la pyramide inversée

Pyramide_inversée

Sur le web, commencez toujours par les informations essentielles au début, puis développez-les. Les premiers paragraphes doivent contenir les informations cruciales, puisque vous devez vite les interpeller.

La méthode des 5W

Fréquemment utilisé pour la rédaction sur internet, ce procédé consiste à définir et à délimiter votre sujet en début d’article. Insérez dans les premiers paragraphes la réponse aux 5W.

Les 5 W : Who ? Why ? When ? What ? Where ? – Qui ? Pourquoi ? Quand ? Quel est le sujet ? Ou ?

Structurez, c’est la clé !

Avant de vous lancer dans la rédaction, lister d’abord les points que vous voulez aborder. Cette technique vous oblige à hiérarchiser votre information par ordre d’importance. Et facilite l’application de la pyramide inversée.

Soignez vos titres

  • Ne dépassez pas les 10 mots dans votre titre. Au-delà de ce chiffre le titre devient trop long.
  • Soyez clair ! Le titre doit être transparent. À sa lecture, l’internaute sait ce dont traite votre paragraphe.
  • Multipliez les points d’entrée de votre article. Comme nous l’avons vu, les internautes lisent aussi en vertical. Bien titrer votre texte permet à la fois de structurer et d’aérer votre contenu. N’hésitez pas à mettre des titres et des intertitres.

Utilisez des mots et des phrases courtes

La ponctuation a un rôle capital dans la lecture. Sur le web, les internautes sont “paresseux”. Pensez qu’une idée = une phrase. Les longues phrases demandent plus d’efforts de mémorisation et de compréhension, il faut donc les éviter !

L’empire de l’orthographe

Avant de publier relisez-vous et demandez une relecture. Les fautes ont un mauvais impact sur l’image de votre entreprise, marque. Ces erreurs peuvent vous faire perdre une vente/partenariat. Il est plus difficile de démontrer votre expertise et votre sérieux avec un texte bourré de fautes ! Un document de qualité est toujours apprécié.

 

Le contenu

referencementLorsque vous rédigez, pensez référencement

Une fois le sujet défini et délimité, exploitez ses synonymes et recourez au champ lexical du thème abordé. L’objectif est d’optimiser votre texte pour améliorer votre référencement naturel (SEO) et ainsi augmenter votre trafic. Pour être lu, il faut être visible auprès des moteurs de recherche. Placez donc vos mots-clés en respectant une certaine densité pour que votre texte soit cohérent.

 

 

Intégrez des liens, des données factuelles pour enrichir votre rédaction

Identifier et intégrer des liens internes et/ou externes pour parfaire votre contenu. Ne prenez pas n’importe quelle source. Insérez des liens pertinents pour donner du crédit à votre texte.

  • Pour enrichir votre texte : identifiez les liens internes et/ou externes et mesurer leurs pertinences + utilisez des chiffres + des exemples : cela donne du crédit à votre contenu. Pour l’intégration de lien, ne mettez pas “Cliquez ici”, donnez plutôt un titre court à votre lien.
  • Les données factuelles, les repères spatio-temporels donnent du poids à votre article. Si vous en possédez, exploitez-les pour vous donner du crédit.
  • Citez vos sources.

 

Soignez la forme

Si votre contenu sort sous la forme d’un bloc, sans relief, sans mises en avant vous allez perdre votre audience. Quelques conseils pour donner envie de lire à vos futurs lecteurs.

  • Aérez votre texte
    • Intégrez des illustrations
    • Structurez votre texte, par le biais notamment des titres
    • Faites ressortir les informations importantes en stylisant le texte : utilisez le gras, l’italique, etc.
    • Faites des paragraphes courts
  • Mettez le chapo en gras
  • Écrivez les chiffres en chiffres, et non en lettres
  • N’employez pas le passif et évitez le passé-composé
  • Arrêtez d’utiliser le “etc…” Choisissez. C’est soit “etc.” soit “…”

 

Pour être lu, il faut être vu !visibilite oeil

Pour finir, votre site doit être en responsive pour s’adapter aux différents supports (tablettes, mobiles, etc.). Dorénavant le temps passé sur mobile dépasse déjà, pour certains sites, le desktop, comme nous le voyons sur Google Analytics pour certains de nos clients, et comme nous l’avance le Blog du Modérateur. Il est dès lors essentiel d’adapter votre site pour être lu et fidéliser vos lecteurs.

 

Près de 6 mois, après ma naissance le mur de Berlin chute. En février 2004, Facebook voit le jour. En 1998, Google débarque et balaye Yahoo. En 2000, on passe à un nouveau millénaire. En 2016, je fais mes classes dans le web.
Coïncidence ? Je ne pense pas.
Améliorer la visibilité de son site web grâce à Google Analytics

Améliorer la visibilité de son site web grâce à Google Analytics

Le développement de la visibilité d’un site web se fait en travaillant sur les différents canaux d’acquisition. Une étude basée sur un système de statistiques comme Google Analytics permet d’identifier les marges de progression possibles.

A l’issue de celle-ci, la stratégie devra définir les canaux prioritaires.

Repérer les principales sources d’acquisition de votre site web

Rapport “Acquisition / Vue d’ensemble”

1re étape : consulter ce rapport pour obtenir la répartition des sources d’acquisition.

Conformément à l’adage “ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier”, nous conseillons de ne pas dépendre à plus de 50% de la même source de trafic.
Dans la capture d’écran ci-dessous, il est donc nécessaire de développer les autres canaux d’acquisition.

NB : un taux de rebond élevé en type d’acquisition “Social” ou “Paid Search” n’est pas forcément mauvais si des campagnes sont en cours.

Dans cet exemple, les sources d’acquisition à développer en priorité sont “Social” et “Referral”.

Augmenter l’acquisition sociale en développant l’engagement

Il s’agit de mettre en place une réelle stratégie médias sociaux basée sur l’échange et utile à votre communauté. C’est en effet la seule façon d’obtenir de l’engagement  de celle-ci.

Développer l’acquisition “referral” grâce au linking

Dans cet exemple, le linking en provenance des forums, blogs et autres sites de contenus est à développer.

Là aussi, une stratégie de contenus à valeur ajoutée doit être établie. Contacter des blogueurs.euses, des youtubeurs et autres influents peut faire partie de cette stratégie

Développer les canaux d’acquisition les plus utilisés par vos cibles

Rapport “Acquisition / Canaux”

L’étude du détail de chacun de ces canaux permet de décomposer les actions à mener.

Détail de l’acquisition sociale

Un compte Instagram existe, mais il ne génère pas suffisamment de visites. Cela peut-être voulu dans la stratégie. Si ça ne l’est pas, il faut alors développer les renvois vers le site de façon à augmenter la part d’acquisition de ce canal.

L’acquisition “referral” : de bons scores mais peu de sessions

Certains sites référents comme ecosia.org ou le moteur Qwant obtiennent de très bons scores (durée moyenne des sessions,  taux de rebond et pages/session) mais leur apport reste anecdotique. Dans cet exemple, l’ensemble des sites référents représente 1,56% de l’acquisition totale.


Améliorer son positionnement : aller chercher chaque axe d’amélioration

Ces analyses doivent permettre de déterminer les plus grandes marges de progression.

Quel pourcentage de progression peut-on espérer de qwant.com ?

A-t-on optimisé le développement de l’acquisition sociale ? La stratégie médias sociaux en place est-elle adaptée au développement du positionnement du site ?

Né entre l’invention d’internet et celle du web.
L’emailing en BtoB : les bonnes pratiques pour une prospection efficace

L’emailing en BtoB : les bonnes pratiques pour une prospection efficace

Pour une prospection efficace en BtoB, il faut s’adapter aux comportements et usages de sa cible. Selon l’étude “EMA BtoB – Email Marketing Attitude 2016” menée par la SNCD, 47% des professionnels reçoivent chaque jour entre 20 et 50 emails et pour 31% d’entre eux, de 5 à 10 sont publicitaires.

Alors comment faire pour attirer l’attention de son destinataire ? Quelles sont les bonnes pratiques pour prospecter efficacement en BtoB ? Focus sur quelques points essentiels à prendre en compte lors de la réalisation de la campagne.

Soigner sa stratégie

Bien définir ses objectifs et le profil de ses cibles dès le départ est essentiel. La définition du profil du client idéal vous permettra par la suite de mieux vous présenter et mettre en avant la valeur ajoutée de votre offre.

L’étude de la SNCD montre qu’un email publicitaire BtoB est ouvert par les professionnels principalement pour s’informer (59%), découvrir des nouveautés (33%), faire de la veille concurrentielle (26%), profiter d’offres promotionnelles (13%).

Bien préparer sa liste de prospects

La collecte de contacts est cruciale. Évitez les achats de bases sur Internet, car la plupart ne contiennent pas de contacts qualifiés. Appuyez-vous sur les réseaux sociaux professionnels pour constituer et tenir à jour votre base. Vous avez la possibilité de télécharger la liste de vos contacts ou de faire de la publicité ciblée. Vous pouvez, par exemple, offrir un guide ou livre blanc en échange d’une adresse email.

Personnaliser l’expéditeur et l’objet

La confiance et la connaissance de l’expéditeur est primordiale pour l’ouverture d’un email publicitaire, suivies de la pertinence de l’objet. La personnalisation de l’objet est également un facteur d’ouverture important. Utilisez plutôt le nom de l’interlocuteur principal en expéditeur que celle de l’entreprise pour donner un côté humain et créer ainsi une relation de confiance avec votre destinataire.

Trouver le meilleur moment d’envoi par rapport à sa cible

On entend souvent dire que le meilleur moment pour envoyer un email professionnel est le mardi ou le jeudi matin. En fonction du profil de votre cible (poste occupé, secteur d’activité, etc.) on peut tester d’autres jours de la semaine pour déterminer ce qui marche mieux pour chaque cible.

En ce qui concerne les créneaux horaires de consultation de la messagerie professionnelle, l’étude SNCD montre qu’elle est consultée sur ordinateur entre 9h et 19h tandis que sur smartphone et tablette elle est consultée entre 7h et 9h et après 19h.

Prendre en compte les terminaux utilisés

Même si l’ordinateur reste le dispositif le plus utilisé dans la consultation de la messagerie professionnelle (97%), la prise en compte du responsive design est importante pour ceux qui sont en déplacement et consultent leur messagerie sur un dispositif mobile.

L’emailing : un outil très efficace dans la prospection digitale en BtoB

L’emailing est un des leviers marketing les plus utilisés dans la prospection digitale en BtoB. Envoyé au bon moment et à la bonne personne, il peut être très efficace dans la création de la demande, le développement de la relation avec les clients et leur fidélisation. Il a un rôle majeur dans la stratégie marketing d’une entreprise, car il permet de transmettre de l’information commerciale utile et pertinente à forte valeur ajoutée (sur les sujets qui concernent le secteur d’activité du prospect).

Retour sur le Webinaire du 16/06 – Le rôle du contenu dans l’optimisation du référencement

Dans le cadre de notre webinaire portant sur le rôle du contenu dans l’optimisation du référencement, nous avons abordé les bonnes pratiques pour booster le positionnement d’un site sur les moteurs de recherche. Le rôle du contenu est en effet primordial pour améliorer la visibilité d’un site Web et sa production ne doit dès lors pas être négligée. Nous avons également présenté la méthode de travail d’un rédacteur Web, qui partage avec vous certaines astuces et outils l’aidant au quotidien.

(suite…)

En quoi Google AdWords est la bonne solution pour votre entreprise ?

En quoi Google AdWords est la bonne solution pour votre entreprise

Être visible sur Google est crucial pour une entreprise souhaitant se développer sur Internet. Pour cela, deux solutions s’offrent à vous : le référencement naturel (SEO) ou le référencement payant (SEA). Si le premier cité est à privilégier sur le long terme, il demande un investissement en temps non négligeable pour arriver à bien se positionner. Google AdWords représente pour sa part une façon plus rapide de se rendre visible auprès des internautes. Découvrez dans cet article les principaux avantages de l’offre de liens sponsorisés de Google.

(suite…)